baniere remparts porrentruy

Historique

histoire

Article sur l'histoire avec de belles photographies ressorties des archives

manufacture burrusLa bonne fortune des Burrus, grâce au tabac

(Article Le Temps.ch par Serge Jubin)

Paysan alsacien débarqué à Boncourt en 1814, Martin Burrus a posé les bases d’un empire industriel porté par six générations. Fervents catholiques, les Burrus furent aussi de généreux mécènes. Vingt ans après la vente de la manufacture de cigarettes, la famille et la fortune sont disséminées.

Article de : Le Temps.ch - par S. Jubin (03 janvier 2017)

Une trêve de Noël, inconnue des manuels d’histoire, a eu pour cadre Le Largin, il y a tout juste 100 ans, le 24 décembre 1916. Les soldats suisses avaient fait s’asseoir à leur table les ennemis français et allemands, en pleine Première Guerre mondiale.

Article du Quotidien jurassien du 24 décembre 2016

treve noel 1916

 

 

 

 

 

 

 

La Montagne d'Alle : Une querelle longue d’un demi-millénaire

par MATTHIEU HOFMANN - Le Quotidien Jurassien du 08.08 2014

Alle et Courgenay se sont disputé la Montagne d’Alle, située sur la commune de Courgenay, pendant plus de 500 ans. ៑ L’épilogue interviendra en 1865, au grand bonheur des Cras.

 

montagne alle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n’y a pas que La Petite Gilberte à avoir tapé dans l’œil des soldats suisses mobilisés à la frontière ajoulote.

A la ferme-auberge du Canada, sur la route menant de Montignez à Courcelles, un cantonnement militaire, sorte de cabane de bois, est érigé pour permettre à la troupe présente dans le secteur d’y établir ses quartiers.

 

calabri3A FONTENAIS

Calabri, ce lieu paisible à l’histoire agitée

Par Matthieu Hofmann - Le Quotidien Jurassien

 

Calabri, vallon bucolique sur les hauteurs de Fontenais, a appartenu pendant 40 ans à l’armée. Une période qui a marqué notre guide, Claude Voisard, enfant de Fontenais et amoureux du lieu. ៑ «Tout le monde voulait le départ de l’armée, raconte-t-il. Je n’ai jamais compris pourquoi l’armée s’intéressait à Calabri. On peut y faire plein de choses, mais pas des exercices de tir!»

Un hospice pour les pauvres et les orphelins du district de Porrentruy est fondé au château de Porrentruy en 1838. Une période de travaux d’aménagement du château s’ensuivra (1838 à 1841). L’ouverture officielle de l’hospice a lieu le 14 septembre 1841.