baniere remparts porrentruy

Historique

histoire

Article sur l'histoire avec de belles photographies ressorties des archives

pierres1Vers une industrie pétrolière suisse Au coeur de l’Ajoie, les flancs du Mont-Terrible sont bardés de PIERRES QUI BRULENT !!

Article de "L'Illustré" du 20 janvier 1949

 

A lui seul le plus important gisement contient des schistes bitumineux dont L'exploitation donnerait environ 250 millions de litres d’essence...

 

 

 

 Pierres qui brûlent... Ce n’ est pas une galéjade M. Frossard, cantonnier de l’Etat, nous en administre la preuve. Armé de deux morceaux de bois, il extrait une plaque de schiste du brasier, une collerette de flammes jaunes la ronge doucement. La chaleur fait fondre la neige autour du feu.

 

 

C'est HISTORIQUE !!!    Le HC Ajoie est donc devenu champion de Suisse en LNB

A découvrir en vidéo : Près d'une heure d'images sur les play-off  du HC Ajoie !

 

hcajoie coupe1(photo Mauricette Schnider)

 

Le rêve devient réalité pour le HC Ajoie. Le club jurassien est devenu vendredi soir champion de Suisse de Ligue B de hockey sur glace. Les « jaune et noir » ont pris la mesure de Rapperswil 4-2 à Porrentruy dans l’acte VI de la finale des play-off. Ils remportent cette série 4-2. Le HCA est sacré pour la première fois de son histoire dans la formule actuelle du championnat de Ligue B.Ajoie aura donc déjoué tous les pronostics pour soulever le trophée. Terminant la saison régulière au 5e rang, les Jurassiens ont éliminé La Chaux-de-Fonds, 4e, en quart de finale, puis Olten, 3e, en demi-finale, avant de dominer Rapperswil, vainqueur du championnat régulier. /msc (rfj.ch)

 

 

 

 

 

Cinq bombes sur Porrentruy...

... provoquent un débat tendu sur les moyens dont disposaient les militaires suisses pour faire face.

 

bombardement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article paru sur le site : http://aetdebesancon.blog.lemonde.fr/

 

 

 Les Petits Comtois du 1er au 4 avril 1916

La Chaux- de- Fonds fut bombardée par un avion allemand le 17 octobre 1915. Ce bombardement fit grand bruit dans toute la Suisse où l’on considérait que la neutralité était atteinte, d’autant qu’il y avait eu quelques blessés. La presse fut attentive aux suites de cette affaire jusqu’à ce que l’Allemagne reconnaisse les torts du pilote, désorienté, et indemnise les blessés. À Besançon, la presse assura un suivi précis de cet évènement et de ses conséquences ; la proximité de la Suisse, la présence d’une véritable colonie de Suisses dans la ville et les liens économiques entretenus avec le canton de Neuchâtel et le Doubs expliquent la fréquence des comptes-rendus dans le Petit Comtois et l’Éclair Comtois.

 

 

 

Désiré Kohler. Né en 1816 à Porrentruy, décédé en 1867. Un notable que l’histoire a oublié. C’est pourtant un personnage marquant, qui fut acteur et observateur privilégié de la période troublée de la Régénération (1830-1848), d’autant plus dans le Jura qui venait d’être intégré de force au canton de Berne en 1815, à l’issue du congrès de Vienne...

 

 

Portrait de Désiré Kohler, pastel de Joseph Mathias Negelen, 1854

 A lire le bel article du Temps.ch (par Serge Jubin) :

 

napoleon chevalLes ajoulots et jurassiens sont français depuis 1793 quand, dans la mouvance de la révolution française, ils vont former le 87eme département de la république française, le Mont-Terrible. Avec 40 000 habitants, il en constitue la plus petite unité. On n'y trouve deux districts, dont Porrentruy qui englobe Chevenez Coeuve, Cornol, St-Ursanne ainsi que Saignelégier.
Les jurassiens sont réfractaires au régime français. L'armée est gourmande en chevaux et en hommes. Beaucoup de conscrits vont se cacher pour échapper à l'enrôlement. La répression du culte, des restrictions sur les denrées alimentaires vont détruire, dans l'esprit du pays, l'aspect positif apportés par les suppressions de charge féodale du temps des Prince-Evêques.
En 1800, Bonaparte décide d'affecter le département du Mont-Terrible aux Haut-Rhin. Voilà donc les jurassiens liés à Alkirch, Belfort et Montbéliard. Les dirigeants, sous-préfets et magistrats sont nommés par Paris ce qui ne va pas arranger les choses.
C'est en 1815, alors que Napoléon vient d'être vaincu à Waterloo, que le Jura se retrouve rattaché à Berne à l'issue du congrès de Vienne.

 

 L'Histoire du Château de Montvoie

(Article du site swisscastles.ch)

 

La Video d'Ajoie.net : 

 

 

Presque entièrement cachées par les arbres, sans vue sur la vallée du Doubs pourtant proche, les imposantes ruines de Montvoie occupent un rebord de la chaîne du Lomont. Aucune route de transit ne passe devant ces vieilles murailles, que le terrain peu solide a lentement fait s'effriter.