baniere remparts porrentruy

1) Retour 200 ans en arrière, au Musée de l’Hôtel-Dieu (01-10-15)

Le Musée de l’Hôtel-Dieu de Porrentruy présentera, dès samedi, son exposition « Le Jura en Berne – Bicentenaire du Congrès de Vienne », consacrée aux années 1815. Des tableaux, objets et caricatures, en provenance de plusieurs musées, mais surtout des archives de l’ancien Evêché de Bâle, y retracent l’histoire de cette époque.

 

 

 

2) Le HCA surclasse le HCC lors du premier derby (04-10-15)

Victoire sans discussion. Le HC Ajoie s'est imposé samedi au HC La Chaux-de-Fonds lors du premier derby de LNB de la saison. Les Jurassiens ont survolé la partie qui les opposait aux Neuchâtelois, s'imposant facilement 6 à 2 à la patinoire des Mélèzes. La rencontre, qui faisait partie de la 7e journée de championnat, a été suivie par 2'899 spectateurs. /dsa

 

 

 

3) Pourquoi une place d’armes à Bure ? (08-10-15)

Le Major Vifian a écrit une thèse, puis un livre sur la genèse de la place d’armes de Bure. On y redécouvre une partie d’histoire de la Suisse du temps de la guerre froide… et de la question jurassienne, intimement liée à cette décision. Le rassemblement jurassien accusait Berne de vouloir investir ce qui deviendra le Jura, pour mater la contestation naissante.

 

 

 

4) Jurassica, questions sur la conservation (09-10-15)

D’ici trois ans, le Museum Jurassica va devoir accueillir dans des lieux déjà trop exigus, à Porrentruy, 750 000 nouvelles pièces issues des fouilles sur le chantier de l’A16, et réparties actuellement sur six sites dans toute le canton. Pour Damien Becker, le conservateur, il faut un site unique pour sa gestion. Ce projet à 15 millions de francs, sur fond de restrictions budgétaires, n’a pas encore de date de réalisation. Jurassica craint aussi, à budget de fonctionnement constant, ne pas pouvoir pérenniser sa mission de recherche universitaire, qu’elle a obtenu cette année.

 

 

 

5) Le Challenge de Chevenez fait le tour des continents (12-10-15)

Dehlia Oeuvray-Smits a choisi d’inviter, cette année, le Syndicat Chevalin d’Ajoie, pour animer le Challenge de Chevenez. Les cavaliers de saut d’obstacles ont donc laissé la piste aux artistes… De Pékin à Londres, les spectateurs ont pu voyager en musique et en couleurs.

 

 

 

6) A Bonfol, on fait tout pour oublier la chimie (13-10-15)

Faire oublier la sinistre décharge chimique, actuellement en cours de démantèlement, c’est le rêve des habitants de Bonfol. « Escale Bonfol » tente de les y aider, via des animations, et, dernière nouveauté, un parcours découverte autour des métiers de la céramique. Pour Melinda Ritter, cheffe de projet à l’association, pas question d’oublier ce passé, il faut juste, à présent, construire l’avenir, celui d’après l’assainissement du site, prévu pour 2018.

 

 

 

7) un agriculteur jurassien s’est lancé dans al délicate production du safran (14-10-15)

Cette précieuse épice, la plus chère du monde, originaire du Moyen-Orient est désormais cultivée en Suisse.

 

 

 

8 ) Le costume qui fait ressentir les difficultés de l’âge (21-10-15)

Le Foyer Les Planchettes à Porrentruy propose à ses employés une expérience inédite : se mettre à la place d’une personne âgée. Grâce à une combinaison baptisée AgeMan, les collaborateurs pourront ressentir les divers effets de l’âge sur le corps humain. Raideurs dans les coudes et dans les genoux, ouïe diminuée ou encore vue altérée. Ce « simulateur de vieillesse » permettra de développer encore plus l’empathie que le personnel a envers les résidents./rdt

 

 

 

9) Kloten avoue avoir réussi un hold-up face au HC Ajoie (28-10-15)

Le HC Ajoie est passé tout près de l’exploit, hier, en huitièmes de finale de la Coupe de Suisse. Les Kloten Flyers se sont imposés 4-3 à Porrentruy. Les Ajoulots ont mené deux fois au score dans cette partie. Satisfaisant, pour Jonathan Hazen (deux buts), frustrant pour Gary Sheehan. Après le match, le coach zürichois Sean Simpson, a reconnu, auprès de son homologue, qu’il s’agissait bien d’un hold-up. Le joueur des Aviateurs, Vincent Praplan, avoue aussi avoir commis cet acte « pénalement répréhensible » au Voyeboeuf.